HEYME Freelance
08-09-2022 • temps de lecture 3 min
#Formalités et démarches

Comment devenir Web-marketeur Freelance & quel statut ?

Le métier de webmarketeur en fait rêver plus d’un. Alors que certains professionnels travaillent en entreprise, de nombreux experts dans ce domaine souhaitent se lancer en tant que freelance. Les besoins des entreprises en matière de webmarketing sont énormes, et il y a de très belles opportunités dans ce secteur. Mais pour être un expert webmarketing freelance, il ne suffit pas d’avoir des connaissances et des compétences en webmarketing… Il faut aussi se former, communiquer sur les réseaux sociaux et les plateformes spécialisées, choisir son statut légal, formaliser son activité, trouver ses premiers clients… Dans cet article, découvrez les étapes clés pour réussir votre lancement en tant que webmarketeur freelance.

 

 

 

Qu’est-ce qu’un Webmarketeur freelance ?

Le webmarketeur freelance est un travailleur indépendant qui exerce dans le domaine du marketing, du webmarketing ou de la communication à son compte.

Il se charge de la stratégie numérique ainsi que des différents canaux et supports digitaux d’une entreprise ou d’une marque. Il travaille en collaboration avec les équipes publicitaires et commerciales afin de promouvoir le site internet d'une structure et améliorer son référencement sur les moteurs de recherche et les annuaires.

Son activité consiste également à animer et gérer le site, évaluer les tendances, atteindre la clientèle et parvenir à la fidéliser par des techniques de diffusion ciblée.

Les domaines porteurs pour un webmarketeur freelance

Dans le domaine du webmarketing, il existe plusieurs possibilités pour devenir freelance.

Ces différents secteurs s’articulent autour de 3 grandes catégories :

  • Le domaine créatif qui regroupe la création de contenus, le webdesign, technologue créatif et UI/UX designer ;
  • Le domaine de la communication pour tout ce qui est lié aux réseaux sociaux, animation de communauté : forum, blog, etc. ;
  • Les domaines plus techniques comme le développement web, le SEO.

Si vous souhaitez vous spécialiser dans un domaine, plusieurs formations sont disponibles sur le web.

Webmarketeur freelance : les étapes pour se lancer

 Se former avant de se lancer en tant que freelance en webmarketing

Si vous envisagez de devenir webmarketeur freelance, il va falloir maîtriser la notion et les techniques du marketing et du digital. Connaître le secteur dans lequel vous allez exercer est également important pour percer.

Quelles formations pour devenir webmarketeur freelance ?

Pour avoir de bonnes connaissances dans le domaine du marketing, il convient de suivre une formation en marketing digital.

Plusieurs écoles de commerce ou de marketing proposent un cursus qui permet d’obtenir un diplôme de niveau Bac +3, 4 ou 5.

Vous pouvez aussi vous former en ligne pour devenir un webmarketer freelance.

Vous trouverez des formations en :

  • community management ;
  • création et développement de sites web ;
  • UX/UI design ;
  • référencement SEO et SEA.

Si vous comptez vous former en SEO et SEA, vous pouvez le faire de chez-vous et à votre rythme.

Pour exercer le métier de webmarketeur freelance, il est important aussi de connaître les outils Google. Les formations Google Partners sont un moyen efficace et rapide pour obtenir une certification.

Effectuer les démarches administratives

Afin de devenir webmarketer freelance, il va falloir réaliser quelques démarches administratives.

Pour la mise en place de votre projet, vous devez déterminer votre statut. On vous recommande d’opter pour un statut de micro-entrepreneur si vous êtes seul.

Vous pouvez remplir les formulaires qui concernent ce type d’inscription en ligne ou dans les bureaux dédiés à cet effet.

Vous pouvez aussi confier les démarches à des professionnels pour gagner du temps.

Quel statut pour le webmarketeur freelance ?

Parmi les solutions les plus adaptées à votre activité de webmarketeur freelance, trois options s’offrent à vous :

  • la micro-entreprise
  • la société
  • le portage salarial

Le régime de la micro-entreprise est relativement simple à mettre en place.

Le statut d'entreprise individuelle (EI ou EIRL) permet d'avoir une forme plus sécurisée.

Si vous souhaitez développer votre activité, L'EURL ou la SASU sont des options à envisager. Vous pouvez par la suite avoir le statut de société en vue de pouvoir s'associer à d'autres personnes et/ou structures.

Si vous optez pour ce statut, il faudra rédiger des textes juridiques avec des étapes plus compliquées et plus coûteuses.

Vous pouvez également opter pour le portage salarial pour exercer en tant que webmarketeur freelance. Ce statut est plus simple et plus rapide à mettre en place.

Le portage salarial est l’option idéale pour rester flexible, avoir une certaine liberté tout en ayant une sécurité dans votre activité professionnelle.

Ainsi, vous pouvez avoir une garantie de salaire comme un salarié classique.

La majorité des webmarketers freelances exercent en portage salarial car ce statut présente plusieurs avantages :

  • remplir les formalités administratives, juridiques et fiscales plus facilement ;
  • fiches de paie et contrat en CDI. Cela vous facilite les choses quand vous souhaitez louer un logement ou obtenir un prêt immobilier ;
  • chômage en cas d’arrêt de votre activité d’indépendant ;
  • responsabilité financière limitée.

Créer son offre d’expert en webmarketing

Avant d’aller chercher des clients, il faut définir son offre. Pour cela, vous devez définir :

L’expertise proposée : À cette étape, il va falloir définir les sujets dans lesquels vous intervenez. Si vous proposez une expertise précise, vous pourrez proposer des tarifs plus élevés mais vous aurez peut-être plus de mal à trouver des clients et inversement si vous choisissez un positionnement généraliste.

Votre positionnement : vous devez définir votre cible. S’agit-il d’une clientèle de grandes entreprises ou de PMEs? Est ce que vous visez des sociétés proches de chez vous géographiquement ? Acceptez-vous d’intervenir à distance ?

Vos tarifs : à cette étape, vous devrez définir votre mode de facturation: à la journée ou au forfait ainsi que le montant que vous facturez.

Pour vérifier vos tarifs, vous pouvez commencer par calculer votre taux journalier moyen ou TJM.

Préparer son terrain

Les réseaux sociaux sont un canal de communication privilégié des travailleurs indépendants. Pensez à les optimiser.

Même si vous n’êtes pas un community manager, il va falloir maîtriser les codes des réseaux sociaux.

Pensez à publier du contenu, développer votre communauté et partager votre expérience.

Le but est de vous rendre accessible et n’oubliez pas que votre profil est la première image qu’un prospect a de vous. Un client est plus enclin à vous faire confiance s’il peut se projeter, se faire une idée de votre niveau de compétences et de ce que vous avez à lui offrir.

Pensez aussi à créer un portfolio, un site vitrine ou un blog sur lequel vous pouvez partager vos expériences, présenter vos compétences ou publier du contenu.

Encore une fois, c’est un vecteur de confiance de la part de vos potentiels clients. Cela démontre que vous êtes un expert dans votre domaine.

Trouver ses premiers clients

Une fois votre cible définie, commencez la phase de prospection pour décrocher vos premiers contrats et démarrer votre activité de web-marketing freelance.

Le réseau

C’est la première chose à faire, activez votre réseau : famille, amis, relations professionnelles … envoyez un email et publiez sur vos réseaux sociaux : annoncez que vous vous lancez en tant que webmarketer en détaillant ce que vous proposez. Même avec un petit réseau, vous aurez des retours !

Les plateformes freelances

Nous vous recommandons de vous inscrire sur Malt et A Line. Ces deux plateformes ont l’avantage de vous faire gagner du temps. Vous créez un profil et ensuite ce sont les missions qui viennent à vous. En parallèle, vous pouvez vendre vos prestations sous forme de « package » / forfait sur des plateformes comme 5euros.com et Kang. Beaucoup de missions qui ne sont pas du conseil peuvent se vendre au forfait.

Le démarchage

Emails et LinkedIn sont les plus efficaces pour faire du démarchage.

Évitez le téléphone, on dérange souvent en appelant au téléphone !

Sur LinkedIn, la meilleure manière est de préparer des messages pré-enregistrés de présentation puis d’ajouter des clients potentiels en contact (50 max par jour).

Votre message doit être cordial, présenter très brièvement vos compétences et comporter un appel à l’action du type « Je me tiens à votre disposition si vous souhaitez en discuter. ».

L’Inbound Marketing

Tout professionnel du marketing digital doit appliquer la méthodologie de l’Inbound marketing. Cela signifie que vous devrez faire venir les clients à vous. Bien sûr au départ ce sera compliqué d’obtenir de bons résultats. Mais avec le temps, vous pérenniserez votre activité. Soyez actif sur vos réseaux sociaux en partageant des contenus : articles, infographies, tutos, vidéos…

SEO

Cela rejoint l’Inbound. Vous pourrez essayer de vous référencer sur les moteurs de recherche à travers votre blog et donc votre site.

Cette approche vous apportera énormément de clients de manière régulière.

Si vous proposez des campagnes publicitaires sur Facebook par exemple, rédigez des articles sur les dernières fonctionnalités ou sur les problèmes que vous avez pu rencontrer et auxquels vous avez trouvé une solution.

Vos prospects ont forcément  rencontré les mêmes problèmes. En leur donnant la solution, certains vous contacteront pour vous confier une mission.

Facturer ses prestations

Pour la facturation de vos missions webmarketing, vous pouvez :

  • Verser un acompte à la signature du devis puis payer du solde à la fin de la mission ;
  • Payer la totalité de la prestation en avance ;
  • Régler en plusieurs fois ;
  • Forfait mensuel ;
  • Etc.

Quelle que soit l’option choisie, soyez à jour avec votre comptabilité et votre trésorerie. Plus vous laissez du temps à vos clients pour vous payer, plus vos finances seront sous tension.

L’idéal est d’utiliser un outil de facturation pour éditer vos devis, vos factures et suivre vos règlements.

Inscrivez-vous à notre newsletter
Restez connecté
sur nos réseaux sociaux !